La vengeance est un plat qui se mange lorsque le comte de Monte-Cristo a faim. [Edmond Dantès]
RSS
RSS

Intrigue n°2

A new beginning

Un brouillard sombre. Épais. Nul n’avait jamais vu cela à Pandore. Il entourait toute la ville, si profond que n’importe qui aurait pu s’en saisir à mains nues. Les questions se multipliaient, les habitants étaient inquiets, et certains commençaient même à se demander s’il ne s’agissait pas là d’une malédiction venue s’abattre sur la ville. Un jeune homme, particulièrement intrigué par ce mystère, prit alors les choses en main et monta une expédition dans le but de résoudre cette énigme. Il prit quelques hommes avec lui, monta dans une barque et partit en direction de l’origine du brouillard. Plus ils avançaient, plus le nuage devenait lourd et humide.
Lire plus

Nos prédéfinis !

Les RPs libres

20/02/2017 — Loki Laufeyson cherche un partenaire RP ! Plus d'infos par ici.
17/02/2017 — Sherlock Holmes cherche un partenaire RP ! Plus d'infos par ici.
13/02/2017 — Jay Gatsby cherche un partenaire RP ! Plus d'infos par ici.
12/02/2017 — Lucien Bonaparte cherche un partenaire RP ! Plus d'infos par ici.
02/12/2016 — Victor Frankenstein cherche toujours des partenaires rp ! Plus d'infos par ici.
08/02/2017 — Iracebeth Heart cherche un partenaire RP ! Plus d'infos par ici.

Top-sites

Membre du mois ♥

Ce mois-ci, on fait des gros bisous à Snow qui est notre membre du mois ! Merci pour ton activité et ton implication pour le forum, ça fait toujours chaud au coeur d'être soutenu ♥

©linus pour Epicode
En bref


Partagez | 
 

 La vengeance est un plat qui se mange lorsque le comte de Monte-Cristo a faim. [Edmond Dantès]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: La vengeance est un plat qui se mange lorsque le comte de Monte-Cristo a faim. [Edmond Dantès]   Sam 21 Mai - 20:31


storybooks
and
fairytails


* * *

Je me nomme Edmond Dantès, et je suis parfois surnommé Monte Cristo, à prononcer à l'italienne. J'ai été créé en 1844 et il semblerait que je fasse parti des Créations. Je suis l'invention d'Alexandre Dumas, romancier français du XIX siècle. Je suis apparu à Pandore il y a sept ans et j'exerce désormais la profession de journaliste, mon nom de plume est Le comte de Monte-Cristo. Dans l'ombre et sous le pseudonyme de Numéro 34, je parcours la toile à la recherche d'informations douteuses en usant de mes récents talents de hacker. Cela me permet de vivre moyennement. Pour me représenter, j'ai choisi Shu Tsukiyama de Tokyo Ghoul.

we're all mad here

* * *

Tu peux m’appeler Ankhh ou Cheshire. J'ai vingt ans et je rp depuis sept ans (avec pauses). J'ai trouvé le forum sur un top et je trouve qu'il est vraiment beau, je suis sensible à l'esthète et là c'est un pur bonheur. J'aimerais rajouter que l'on peut m’acheter avec des sucreries ♥.

© Y A M ▬

Edmond Dantès
* Un étrange protagoniste romantique

Une silhouette longiligne de 1 mètre 87 pour 73 kilos, Edmond a l'allure d'un mannequin, d'ailleurs il ne se prive pas de quelques séances photos si on le lui propose. Ses traits de visage et notamment sa mâchoire sont masculins. Malgré son pâle sourire omniprésent, notre cher comte n'a rien d'un ange. Comme un rappel de sa précédente vie, il a gardé une peau blafarde et des yeux injectés de sang. Il est d'ailleurs nyctalope. Son aspect général ne témoigne d'aucune douceur véritable, pourtant Edmond sait faire preuve de bonté lorsque le cœur lui en dit, mais n'oubliez pas qu'il n'apprécie pas qu'on le touche. En général il se plaît à faire en sorte de se démarquer des autres en portant des vêtements luxueux et en gesticulant de manière assez théâtrale lorsqu'il s'adresse à une personne. Il adopte des manières presque ridiculement précieuses, mais toujours avec un certain soucis de la galanterie. Cette manière de faire est réputée pour être un savant mélange entre l'élégance française et l’excentricité italienne.

Il passe une partie de son temps sous la tonnelle d'un jardin fleuri ou en terrasse de café à lire un roman ou peindre une aquarelle tout en buvant une tasse de thé, accompagné de son dalmatien, Cristal. Il sait apprécier les moments de sérénité et à ce titre il adore le bruit de l'eau qui coule ou celui du vent dans les feuillages. Mais c'est sans compter sur une légère tendance à flamber son fric et à la kleptomanie qui le caractérisent et avec ce genre de lubies, difficile d'être au calme tous les jours.

Si Edmond était à l'origine un jeune homme simple, loyal et naïf, il n'en reste quasiment plus rien aujourd'hui. Passé maître dans l'art de la tromperie et véritable virtuose de la vengeance, il ne se laisse plus avoir par les personnes qui l'entourent, en revanche il n'hésite pas à les utiliser comme de vulgaires instruments. D'ailleurs il est depuis peu en proie à une paranoïa des plus macabre, persuadé qu'un complot se trame contre lui et son identité de Numéro 34. Cette démence qui l'anime l'a amené à supprimer un maximum de données le concernant, ainsi il reste une figure énigmatique aux yeux de bon nombre de personnes.

De nature calme, le Comte est connu pour sa patience quasi-religieuse. Il sait attendre le moment opportun pour rentrer en action, ne se précipitant que en de rares occasions. Cependant si par mégarde il lui arrive de perdre sa modération, sous le coup de l'émotion ses joues se teindront d'un rose criard, jurant avec la pâleur de sa peau. Il se peut également qu'il vacille légèrement ou encore qu'il bégaye quelque peu. Mais il n'est pas homme à montrer si facilement ses angoisses, alors il se reprendra vite.

Le jeu est pour Monte-Cristo un véritable hobbies, il passe pas mal de temps au casino Deliquescence en prétextant que c'est pour son boulot. Véritable stratège et poète de la mise en scène, il excelle notamment au Poker. Authentique maniaque du contrôle, il ne supporte pas que quelque chose lui échappe et il se sert adroitement de tous les moyens qui lui sont mis à disposition pour se renseigner sur diverses personnes de sa connaissance, pour obtenir ainsi une palette d'informations lui permettant par la suite de tout garder sous son emprise. Il considère que tous les moyens sont bons pour parvenir à son idéal de justice.

Dans le fond si Edmond est aussi froid et toujours en quête de cette justice implacable, mais corrompue par la soif de vengeance, c'est justement parce que c'est un homme profondément empathique. S'il orchestre si savamment les choses c'est bien parce qu'il est capable de comprendre autrui. Il a une véritable peur panique de se noyer dans ce flot de sentiments. Il veut toujours faire éclater les vérités au grand jour. Et dans un désir de bien faire il peut se montrer très franc et attentionné avec les victimes, cependant il s'y prend souvent assez mal. Ce qui paradoxalement, fait de lui un bon journaliste.

Véritablement accablé par les trahisons passées, il n'arrive pas à tourner la page et se réfugie parfois dans l'alcool pour oublier. De plus, la part de lui qui se souvient de la personne qu'il était autrefois souffre des décisions qu'il est amené à prendre. Son humanité est loin d'être perdue, il essaie simplement de l'enfouir au plus profond de son âme, considérant qu'il est plus aisé de vivre sans le poids des sentiments. Mais certaines personnes arrivent à ranimer lentement cette passion fiévreuse qui sommeille en lui et il se rend alors compte qu'il est encore capable d'aimer malgré son traumatisme.
* Les prémisses d'une vengeance

Je suis né en 1796, dans le port de Marseille, en France. Issu d'une famille modeste, rien ne me prédestinait à être le protagoniste d'un roman aussi sombre. Et pourtant, ce fut bien le cas. Élevé dans un milieu simple, j'avais quand même tout pour être heureux, mon père Louis Dantès était même bon avec moi. J'avais trouvé ce qui me semblait à l'époque, être la femme de ma vie: Mercédès Herrera. Nous nous destinions l'un à l'autre.

Mais en 1815, tout bascula. Je suis revenu avec mes camarades, Danglars, le comptable et Fernand Mondego, le pêcheur au port de Marseille. Nous étions tous les trois à bord du bateau Pharaon, appartenant à l'armateur Pierre Morrel. Le capitaine Leclère était décédé alors que nous étions en pleine mer, il m'avait confié le poste de capitaine. Le capitaine m'avait donné une lettre à sa mort, lettre dont j'avais pris grand soin. Seulement les choses ne tournèrent pas en ma faveur, Danglars et Fernand étaient jaloux de mon succès, d'être nommé capitaine, mais également d'être le fiancé de Mercédès. Ils complotèrent donc contre moi, en me faisant passer pour un bonapartiste.

Le jour qui aurait dû être le plus heureux de ma vie vira au drame. Le jour même de mon mariage, je fus arrêté et conduis directement devant le substitut du procureur du roi, Gérard Villefort. Il savait pertinemment que j'étais innocent, seulement la lettre du capitaine Leclère, censée m'innocenter portait un coup à la famille Villefort, puisque le père de Gérard était cité comme bonapartiste ! Pour s'éviter tout soucis, le substitut du procureur du roi préféra donc feindre l'innocence, détruisant la seule preuve de mon ignorance et me renvoyant immédiatement dans les cellules du Château d'If, une effroyable prison perchée sur une petite île en pleine mer méditerranée.

Abandonné à la solitude des cachots du Château d'If et n'ayant plus que pour seule appellation « Numéro 34 » , je commençais à sombrer dans la folie. Je souhaitais parfois mourir, que mon calvaire cesse enfin ! C'est alors que l'abbé Faria, qui tentait de s'échapper, fit irruption dans ma cellule, me sortant de ma torpeur. Il fut à ce moment là mon sauveur, puis par la suite il me considéra comme un fils et moi comme un père spirituel. L'abbé Faria était un être sage et il m'enseigna nombre de choses, selon lui mon éducation entière était à refaire. Je comprennais grâce à lui et à son enseignement, la manière dont on c'était joué de moi et de ma naïveté. L'abbé me dévoila qu'il possèdait un immense trésors, nommé le trésors des Borgia et qui était enterré sur l'île de Monte Cristo. Seulement le prêtre étant âgé, il mourra avant l’exécution du plan d'évasion et malgré ma tristesse, je profitai de son cercueil pour me cacher et m'enfuir par la mer.

Je retrouvais finalement la liberté après quatorze années d'enfermement. Mon corps c'était vu radicalement transformé et même dans le fond, je n'étais plus la même personne. J'abandonnais ainsi mon identité d'Edmond Dantès pour devenir le Comte de Monte-Cristo. Je me servais dans le trésors du vieil abbé Faria avec une seule idée en tête : me venger. Revenant à Marseille je découvrais avec effroi que mon bon père était mort misérablement et dans la faim pendant que mon ex-fiancée, Mercédès c'était mariée avec Fernand Mondego, devenu le Comte de Morcef.

Je m'empressais alors d'aller à Paris pour exécuter mes plans et je me servais pour cela d'Alfred de Morcef (fils de Mercédès) et de Gaspard Caderousse (qui avait aussi comploté contre moi) pour intégrer la prestigieuse noblesse parisienne et connaître toutes les faiblesses de mes opposants. Au contraire d'eux, j'étais méticuleusement préparé et j'avais amené avec moi, de précieux alliés italiens et autres.

C'est en 1838 que je mettais véritablement mes plans à exécution, Danglars devenu baron et banquier, engraissé par la guerre, Villefort devenu le procureur du roi et Fernand ayant épousé sa belle et devenu comte. Pour moi il ne s'agissait là que d'usurpateurs et je me devais alors de les punir pour leurs crimes passés et présents.

Je commençais par Fernand, qui avait continué à trahir son entourage. Il avait livré le château du pacha de Janina aux Turcs en échange d'argent. Seulement j'avais alors retrouvé la fille du pacha, Haydée qui avait été faite esclave. Elle pu témoigner devant la Chambre des pairs des méfaits du comte de Morcef, qui devant une telle humiliation et lynchage public, préféra se suicider. Abandonnant ainsi Mercédès et Alfred condamnés à s'exiler.

Puis vint le tour du baron Danglars, qui, poussé par sa cupidité tenta de s'enrichir encore plus sur mes conseils, provoquant sa ruine. Je lui suggérai alors de marier sa fille Eugénie à un prince italien nommé Andrea Cavalcanti. Qui s'avèrait être en vérité Benedetto, le fils illégitime de Villefort et de madame de Nargonne, devenue madame Danglars par la suite et fils adoptif de Bertuccio un allié contrebandier. Cependant cela échoua puisque Eugénie découvrit la supercherie le jour de son mariage forcé et s'enfuit. La famille Danglars était malgré tout complètement ruinée.

Pour finir je m'attaquais alors au procureur Villefort, connaissant le goût de sa femme pour le poison, je me servais d'elle afin qu'elle devienne une meurtrière, en empoisonnant des membres de la famille Villefort afin que son fils, Édouard, devienne le seul héritier légitime. Mais elle fut découverte et se donna la mort ainsi qu'à son fils. Cet enfant m'avait fait sourire, oui, ce petit Édouard de Villefort qui me trouvait si laid. Maintenant il était mort, empoisonné par sa propre mère, je le déplore. Cet enfant n'avait rien à voir là dedans. Le procureur devint complètement fou suite à ces événements tragiques. Je sauvais malgré tout Valentine de Villefort de l'empoisonnement, car Maximilien Morrel, mon protégé et fils de l'armateur Pierre Morrel, l'aimait d'un amour sincère.

C'est sur cette note que le récit de ma vengeance s'acheva, je retournais alors en Orient, accompagné d'Haydée, qui n'avait pas cessé de m'aimer et de me soutenir malgré l'atrocité de mes actes. Je renouais en partie avec mon identité d'Edmond Dantès, mais je n'abandonnais pas pour autant le Comte de Monte-Cristo.



* Du roman à la réalité

Je suis arrivé dans ce monde sans aucune forme de préavis, je ne compris pas ce qu'il m'arrivait au début, pensant être simplement dans un rêve. Mais finalement ce rêve commençait à se faire long. Un an, c'est le temps qu'il m'a fallu pour comprendre ce que l'on appelle « nouvelles technologies ». Mais à présent, je sais parfaitement me servir de ces instruments et notamment des ordinateurs, puisque je suis considéré comme un véritable hacker sous mon pseudonyme de Numéro 34.

J'ai rapidement compris suite à cela que Haydée et moi n'étions pas des êtres « réels ». Cependant Haydée réfutait en bloc toutes mes théories et elle ne pensait plus qu'à une chose, redevenir une femme. Se fichant complètement du fait que je l’appréciais tout autant en homme. Pour finir nous nous sommes séparés suite à une de mes déclarations :

« Voilà pourquoi je hais les héros : pour paraître plus lumineux, ils ne font qu'enfoncer les autres, mais entre paraître et être, il y a un océan. Je décrète ainsi que seule la loi de Talion pourra rendre justice convenablement. Et même notre auteur, celui qui se considère comme notre père, Alexandre DUMAS, ne pourra pas m'en empêcher. Et je me vengerai de lui également, pour les mauvais traitements qu'il nous a infligé, nous obligeant à souffrir inutilement ! Je lui ferai reconnaître ses tords à genoux. »

Haydée avait décrété qu'elle n'en pouvait plus de ma folie vengeresse et qu'elle préférait encore partir que de rester à mes côtés. Je me retrouvais donc seul, toujours en proie à mes tourments !

La seule compagnie que je supporte à présent est celle de mon dalmatien, Cristal. Je mène une vie confortable, n'étant pas très économe, j'ai tendance à dilapider tout mon argent. Mais puisque après tout c'est moi qui le gagne et que je n'ai personne, pourquoi pas ? Mon métier de journaliste me plaît réellement puisqu'il me permet de mener des enquêtes sur les personnes sans avoir peur de représailles.

Je ne me sens pas particulièrement concerné par les différentes mésententes au sein des groupes, cependant je fais ce qu'il faut pour garder un œil sur la situation. En somme je suis engagé, mais je fais attention à ne pas mouiller de trop mes ailes quand même ! Je n'aime pas l'idée de perdre des plumes.

E. Dantès, Comte de Monte-Cristo
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serial Fisher
Origines : Croyance Populaire / Antiquité
Profession : Squatteur professionnel.
MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange lorsque le comte de Monte-Cristo a faim. [Edmond Dantès]   Sam 21 Mai - 21:22

*passe sur la pointe des pieds*

Bienvenue 'w'

*repart*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange lorsque le comte de Monte-Cristo a faim. [Edmond Dantès]   Sam 21 Mai - 21:37

Hanw, un ninja de la fiche ! *fait des bisous*
Oooh on peut t'acheter avec des sucreries, cool 8D !

Bienvenue chez les fous en tout cas, j'espère que tu vas te plaire ici !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange lorsque le comte de Monte-Cristo a faim. [Edmond Dantès]   Sam 21 Mai - 21:45

Un chaton ! Rester calme, rester calme. *Commence à courir après pour pleins de câlins*

Oui, j'aime tout ! Sauf les coups de bâtons... Je suis un être faible, le dernier qui a un bonbon a raison o/.

En tout cas merci à vous deux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Monsieur Loyal
Origines : Anglais
Profession : Secrétaire du maire.
MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange lorsque le comte de Monte-Cristo a faim. [Edmond Dantès]   Sam 21 Mai - 22:34



Félicitation, tu es validé

Tout d'abord bienvenue à toi et merci pour les compliments à propos du forum ♥️ J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous et que nous ne te ferons pas trop peur. Mad Hatter ne te laissera pas ses bonbons aussi facilement

Je suis dingue de l'association du personnage du Comte à Tsukiyama. C'est quelque chose qui fonctionne à merveille et je désespérais de voir un peu de Tokyo Ghoul dans le coin. (en dehors de Kaneki) J'aime tout le monde mais Shu... Il y avait du potentiel, surtout vu ses manières et son côté très européen.

La description physique et mentale colle parfaitement à ce choix et le rend encore plus évident comme l'habitude de lire un livre assis aux terrasses, tout en allant plus loin avec d'autres détails, notamment qu'il fait partie des habitués du Déliquescence. J'aime quand je vois un avatar si adapté à un personnage que j'en viens à me dire que c'est évident et que je n'aurais pas pu rêvé mieux. Notre cher Trashyama est complexe, Edmond également, et les deux me touchent déjà.

L'histoire est complète. J'ai le livre, je ne l'ai jamais lu parce que je suis un déchet, mais tout semble correct aux souvenirs que j'ai de l'oeuvre. La fin, plus particulièrement le passage où tu abordes sa femme à Pandore, a vraiment attiré mon attention. J'ai hâte d'en savoir plus, de lire comment Edmond peut vivre cette situation sur laquelle il n'a pas vraiment de prise... J'aurais aussi hâte de voir un rp Edmond - Dumas pour voir si ses envies de vengeance tiendraient encore en le connaissant, ... Bref. Je parle beaucoup pour ne rien dire, mais j'accroche vraiment à qui il est et les enjeux qui attendent autant le personnage que ses partenaires de rp/liens.

Et Hacker/Journaliste c'est badass. Dommage que Moriarty ait l'air d'être absent depuis un moment, tu aurais pu avoir un rival.

Ta fiche est TRES BIEN. AMORE  

____________________________________________________________

Félicitation jeune padawan, tu es désormais validé ! Maintenant que tu as accompli la dure tâche qu'était de remplir ta fiche, tu vas pouvoir te rendre ICI pour te faire quelques amis. Si tu ne veux pas dormir dans la rue, je te conseille également de te rendre LA pour remplir un formulaire et obtenir un logement. De même si tu veux un joli rang sous ton pseudo, tu peux venir en réclamer un à CET ENDROIT. Et le plus important, n'oublie pas de recenser ton choix de personnage LA et son métier PAR ICI.

Si tu n'as pas bien saisi l'univers de Pandore, tu peux également envoyer un MP aux membres du staff pour leur poser une question ou tout simplement aller lire quelques informations dans la SECTION ANNEXE.

©️ Halloween
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange lorsque le comte de Monte-Cristo a faim. [Edmond Dantès]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La vengeance est un plat qui se mange lorsque le comte de Monte-Cristo a faim. [Edmond Dantès]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark And Cold :: act and play :: La boîte à Nostalgie :: Fiches-