Arthur Rimbaud
RSS
RSS

Intrigue n°2

A new beginning

Un brouillard sombre. Épais. Nul n’avait jamais vu cela à Pandore. Il entourait toute la ville, si profond que n’importe qui aurait pu s’en saisir à mains nues. Les questions se multipliaient, les habitants étaient inquiets, et certains commençaient même à se demander s’il ne s’agissait pas là d’une malédiction venue s’abattre sur la ville. Un jeune homme, particulièrement intrigué par ce mystère, prit alors les choses en main et monta une expédition dans le but de résoudre cette énigme. Il prit quelques hommes avec lui, monta dans une barque et partit en direction de l’origine du brouillard. Plus ils avançaient, plus le nuage devenait lourd et humide.
Lire plus

Nos prédéfinis !

Les RPs libres

20/02/2017 — Loki Laufeyson cherche un partenaire RP ! Plus d'infos par ici.
17/02/2017 — Sherlock Holmes cherche un partenaire RP ! Plus d'infos par ici.
13/02/2017 — Jay Gatsby cherche un partenaire RP ! Plus d'infos par ici.
12/02/2017 — Lucien Bonaparte cherche un partenaire RP ! Plus d'infos par ici.
02/12/2016 — Victor Frankenstein cherche toujours des partenaires rp ! Plus d'infos par ici.
08/02/2017 — Iracebeth Heart cherche un partenaire RP ! Plus d'infos par ici.

Top-sites

Membre du mois ♥

Ce mois-ci, on fait des gros bisous à Snow qui est notre membre du mois ! Merci pour ton activité et ton implication pour le forum, ça fait toujours chaud au coeur d'être soutenu ♥

©linus pour Epicode
En bref


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Arthur Rimbaud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Arthur Rimbaud   Sam 2 Avr - 17:42



Jean-Nicolas-Arthur (dit Arthur) Rimbaud

Je me nomme Jean-Nicolas-Arthur Rimbaud mais on m'appelle plus généralement Arthur. Je suis mort en 1891 et il semblerait que je fasse parti des auteurs. Je suis l'auteur du Bateau Ivre. Je suis apparu à Pandore il y a deux mois et j'exerce désormais la profession de caricaturiste dans les rues. Cela me permet de survivre. Pour me représenter, j'ai choisi Lawliet, dit L de Death Note.


Caractère et physique • This is how I am
Je suis indéniablement • un artiste ϟ avec un esprit volatil ϟ négatif ϟ désordonné ϟ un vagabond ϟ impulsif ϟ et intrépide ϟ qui aime le contact avec la nature ϟ et qui reste mal dans sa peau malgré les années qui passent.

À côté de cela, tout le monde sait que je suis • nerveux ϟ susceptible ϟ mais surtout mythomane ϟ et très cafardeux.

Quand on m'approche trop, on trouve quelqu'un de • taquin ϟ tendre ϟ expressif ϟ trop sensible ϟ et extrêmement possessif.


Mais au premier abord je suis • Une silhouette petite et fine, comme miniature, un petit pion qu'on pourrait déplacer à sa guise dans un décor de théâtre. Un pion, une marionnette, presque sans articulation. Il est vrai que je me déforme et me plie en une fraction de seconde. Je suis souple à souhait mais j'ai les os fragiles. Un petit coup dans l'os et c'est l'hôpital. Cela ne m'empêche pas de grimper partout et d'explorer tout ce que je peux.

Justement, mon style vestimentaire me permet largement de me faufiler dans tous les coins sans attirer les regards. Je suis simplement dans mon temps, à l'exception près que j'ai horreur de porter des chaussures. J'y suis bien obligé en hiver, mais dès que le temps le permet, je me débarrasse de ces entraves superflues. À part cela, rien de frappant donc dans ma façon de m'habiller.

Tant mieux, ma peau se charge de rameuter les regards toute seule. Que faut-il dire de son aspect laiteux ? Je m'en serais bien passé pour toutes les raisons. La première étant que je supporte mal le soleil, la seconde étant que cet astre magnifique s'évertue à faire rebondir sur moi ses rayons trop vifs et à les renvoyer dans le regard des autres, comme si celui-ci ne me gênait pas assez comme cela.

Et alors, quand leurs regards croisent le mien, c'est l'apocalypse. On tourne la tête, on la baisse ou au choix on ouvre de grands yeux, on presse le pas. Tout ça à cause de ces foutues cernes. Ma peau est presque transparente mais cela ne vous donne pas le droit d'ignorer à ce point le gris de mes iris. J'aime quand on me regarde dans les prunelles quand on me parle et non pas dans les cernes. À l'heure actuelle, seule ma mère doit pouvoir s'étonner du changement de couleur fulgurant qu'on suivit mes yeux, à savoir du bleu captivant au gris terne, au cours de ma vie tumultueuse. Et encore, si elle est capable de me regarder.

Mes yeux sont donc d'un gris de plus en plus sombre. Ils s'éteignent. Les autres traits de mon visage n'ont pas de caractéristiques notables, si ce n'est qu'ils sont fins, comme le reste de mon corps. Ma bouche elle aussi se contente de ressembler à ce qui l'entoure : elle est pâle. Seuls restent à commenter mes muscles, qui je vous laisse deviner, sont fins. Rien de notable non plus de ce côté là.

Pour ce qui est de ma démarche, vous pourrez la reconnaître aisément avec un peu d'entraînement, je suis sûrement le seul homme de Pandore à marcher pieds nus avec autant de facilité et de fierté. Justement, une partie de mon corps dont je suis fier ? Mes pieds, sans être fétichiste, ils sont vraiment remarquables, comme mes mains. Tous les quatre sont fins et habiles. Il fallait bien que le ciel m'accorde un ou deux atouts, quatre en l’occurrence.


Histoire • Tout conte a un début et une fin
D'après Arthur Rimbaud, le voleur de feu par Sarah Cohen-Scali.

Octobre 1854, le gamin vient de naître et déjà sa mère le regarde comme un étranger. Aveuglée par son amertume, elle préfère ne pas voir la lumière se poser sur le nouveau né, Baou l'oiseau de feu, qui le protégera pour toujours depuis son perchoir. Baou, le voleur de feu, l'oiseau de ses rêves.

L'enfant n'aura pas de père, militaire baroudeur, ou tout du moins il n'en aura plus après ses cinq ans. Il vivra avec sa mère et ses frères et sœurs. Vitalie sa préférée, Isabelle la plus petite, Frédéric le cancre seront ses compagnons d'infortune pendant quelques années. Dès ses six ans, Arthur s'évade de la pauvreté de son foyer en rêvant de son oiseau Baou. En classe, Arthur est un élève modèle. Ce n'est qu'en rentrant chez lui, en réponse à la froideur de sa mère qu'il se plait à se battre avec la jeune voisine, crasseuse, aimant lui mordre les fesses pour gagner inlassablement.

Plus Arthur grandit et plus il se désintéresse de la messe à laquelle il est forcé d'aller tous les dimanches. Il préfère lire. D'ailleurs bientôt, il se désintéressera des cours également, l'envie de rébellion naissant. Il s'est fait un ami aussi, un lecteur assidu comme lui, Ernest Delahaye. Il s'enfuit pour la première fois, vers ses douze ans. Il grimpera dans une barque et enivré par l'humidité de la rivière et la fougue de Baou, se croira en plein océan.

À ses quinze ans enfin, la vie de Rimbaud prend une nouvelle saveur. Après avoir désespérément arpenté toutes les librairies de Charleville, ne trouvant plus rien à lire qu'il ne connaissait déjà, il se lie d'amitié avec son professeur de français, Georges Izambard. Emporté par les lectures que celui-ci lui conseille, il voit à peine sa sœur Isabelle partir en pension et son autre sœur Vitalie qui souffre. Il découvre au grenier des livres appartenant à son père et qui témoignent de son goût du voyage. Ainsi, peu de temps avant son bac, Arthur avoue vouloir arrêter ses études et aller à Paris. Dans sa folie, il a à peine entendu son frère partir au front. Après le départ de son professeur pour la campagne, Arthur passe du temps dans la maison de ce dernier, dont il a obtenu les clefs. Il lira tout, même les livres qui lui sont déconseillés à son âge. À la suite de quoi il se verra obligé de voler un libraire, n'ayant pas d'argent de poche, pour continuer à lire. Au tout s'ajoute l'écriture, qu'il pratique avec autant de frénésie que la lecture.

Son sentiment face à la guerre qui fait rage est celui du dégoût. Seule la compassion qu'il éprouve envers les jeunes soldats transperce cette émotion. Il écrira "Le dormeur du Val". Et enfin, il quittera Charleville, se rendra à Paris, sans le sou. Guidé par Baou, il prendra le train mais retombera bien vite sur terre. En effet, il fut arrêté pour ne pas avoir de billet et fut conduit en prison où il passa une dizaine de jours. Les gendarmes l'avaient prit pour un espion prussien. Après ce séjour pénible derrière les barreaux, n'ayant eut que Baou comme soutien, Arthur se voit libéré par son professeur et part avec lui pour un mois à la campagne. Il passe là bas de magnifiques vacances au rythme de discussions philosophiques et autres plaisirs culturels. Il sera de retour à Charleville, giflé par sa mère, puis fuguera à nouveau.

Cette fois là, il partira à pieds. Il fut aidé par une serveuse de cabaret, mais restera froid à ses avances, tout comme il l'avait été quelques années plus tôt, avec une demoiselle de sa ville. Arthur préféra garder sur ses lèvres le goût acre des fesses de la crasseuse. Grâce à la serveuse, il put rejoindre sain et sauf le foyer de Georges Izambart mais fut presque immédiatement ramené chez lui par deux gendarmes que sa mère avait employés.

À son retour, son frère Frédéric est revenu du front, déserteur. Arthur semble dédaigner cette guerre, qui arrive aux portes de Charleville. Il partira peu après que des obus soient tombés sur la ville, fuyant la guerre pour aller à Paris qui, disait-on, avait résisté. Mais il ne trouva là-bas que la faim et la pauvreté. Aidé par un caricaturiste, il reprit à pied le chemin de sa ville natale. Il a alors 17 ans et fume la pipe. Ses cheveux ont poussé et ses idées se font plus violentes encore, il les retranscrira sur les murs de sa cité, provoquant ses concitoyens. Il écrivit à Paul Verlaine.

Inespérée, une réponse de ce dernier lui parvint, le conviant de le rejoindre à Paris. Verlaine semblait avoir perçu dans les écrits de Rimbaud quelque chose qui méritait son attention. La rencontre eu lieu sous les yeux de la femme de Verlaine, qui se méfia dès le départ du jeune adolescent. Ils avaient dix ans de différence, mais dès cette première rencontre, Arthur avait quelque chose dans le regard. Grâce à Verlaine, Arthur pu rejoindre un temps les grands de Paris, mais ces convictions choquèrent et il se produisit quelques incidents. Il rentrera alors chez lui pendant un an avant de revenir. Là, il partira avec Verlaine pour Londres puis Bruxelles. Leur liaison amoureuse ne durera qu'un an, mais sera dense et agitée, si bien que, ivre, Paul tirera à deux reprises sur Arthur, dans une affaire sombre nommée plus tard le "drame de Bruxelles". Verlaine est incarcéré et Rimbaud écrit ses derniers vers dans Une saison en Enfer.

C'est la fin de l'auteur, alors faut-il encore raconter l'homme ?

Si oui, sachez qu'il prit la route enfin. Il voyagea beaucoup, accompagné ou non. Il revoit une fois Verlaine, uniquement. Durant ses multiples voyages, il goûtera à tout, même à l'armée, à la mer, aux chantiers, au commerce, au trafic d'armes. La plupart de ses déplacements seront rapportés par Delahaye. Il tombera souvent malade et finit par mourir de maladie, âgé de 37 ans. Sa sœur Isabelle veillera sur lui jusqu'à son dernier souffle, quand, resurgissant après vingt ans d'absence, Baou le voleur de feu se posera sur son épaule une dernière fois.

Étrangement, même après qu'ils se soient séparés, Verlaine continuera à publier des poèmes d'Arthur.

De tous ses amours, celui qu'il avait entretenu avec Verlaine sera le plus populaire car le plus scandaleux.

À Pandore, n'ayant pas la possibilité de voyager, Rimbaud se plait à mentir. Une autre façon pour lui de vivre et de rêver. Baou ne s'est pas remontré, par ailleurs. De plus, il refusa les invitations de certains hommes, préféra garder son habitation précaire, un taudis en quelques sortes. Sûrement qu'il n'acceptera de vivre qu'avec un homme qui lui fournira un peu de la fougue à laquelle il avait goûté avec Verlaine.




Et derrière l'écran • Tu peux m’appeler Gamin. J'ai 18 ans et je rp depuis 2 ans. J'ai trouvé le forum sur un partenaire et je trouve que l'on devrait pouvoir jouer des personnages morts il y a 98 ans. J'aimerais rajouter que Guiguix est en dépression.


© Halloween




Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Arthur Rimbaud   Dim 3 Avr - 8:19

Bienvenu chez nous Rainbow ♡ et bonne chance pour ta fichette
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Arthur Rimbaud   Dim 3 Avr - 14:28

... RIMBAUD *fangirlise* Avec L en plus, le combo parfait *w* Bienvenue chez nous, j'espère que tu te plairas ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Monsieur Loyal
Origines : Anglais
Profession : Secrétaire du maire.
MessageSujet: Re: Arthur Rimbaud   Dim 3 Avr - 15:25

... L... Alors je ne sais pas quel avatar tu voulais avant mais celui-là... CELUI LA BON SANG *en perd ses ovaires* J'aime déjà beaucoup l'idée que Rimbaud soit caricaturiste, mais c'est encore pire avec le caractère. Il me touche déjà avec son côté perdu et ce qui ressemble à une lutte entre sa dépendance aux autres et son petit confort de vagabond.

Bref, bienvenue et bon courage pour ta fiche copain auteur ♥

[Pour les dates, je pense qu'on se posera la question si le forum se retrouvait pris d'assaut par les compositeurs/auteurs, mais pour le moment c'est pas prévu vu qu'il y a encore pas mal de possibilités]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Arthur Rimbaud   Dim 3 Avr - 21:21

Bonsoir, merci beaucoup pour votre accueil ! J'ai tellement hâte d'écrire à vos côtés *-*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Arthur Rimbaud   Lun 4 Avr - 10:50

BIENVENUE ! L et Arthur Rimbaud, uhu, quoi de mieux . c:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Arthur Rimbaud   Mar 5 Avr - 20:28

Merci à toi Asmodée !
Je vois qu'il n'y a pas de Paul Verlaine ici, quel dommage...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Monsieur Loyal
Origines : Anglais
Profession : Secrétaire du maire.
MessageSujet: Re: Arthur Rimbaud   Dim 10 Avr - 22:18



Félicitation, tu es validé

Bon, je dois avouer que c'était un peu spécial le coup de la biographie romancée et qu'heureusement que le lien vers le livre était là. J'en suis restée perturbée un moment en étant "Dafuck... Baou... mais what...", mais après je ne vois aucun mal à personnifier l'inspiration de Rimbaud et lui donner un rôle presque d'ami imaginaire. Je ne vois pas d'erreurs dans l'histoire même si parfois au niveau de la succession des événements c'est un peu brouillon et expédié, mais bon, je sais pour l'avoir fait avec Dicky que rendre fluide une biographie sans faire dix-huit page c'est pas évident, et là c'est vraiment bien géré de ce niveau là.

Le caractère, j'avais déjà dit que je l'appréciais beaucoup. Le physique reste dans la même lignée... Le pauvre quand même vu la gueule de ses cernes. Gosh, il doit se ruiner à l'anti-cernes pour cacher le bleu. Le détail des pieds nus m'a fait rire aussi, il a vraiment l'air d'être le troll caricaturiste qui squatte la grand-place XDD

Et oui, nous avions un Arthur et un Verlaine avant mais ils ont tous les deux disparus l'été dernier (je crois) pendant un recensement. On a plus de Paul, mais on ship toujours autant par contre. Quelque part c'est vrai que vu le contexte de DC, c'est très le ship spirituel du forum xDDD (Bah ouais, deux auteurs qui assument d'être yaoiste, voilà)

Bon du coup je te valide sans problème. Je vais pas te faire 800 mots de commentaires, juste te souhaiter encore une fois la bienvenue parmi nous ♥
____________________________________________________________

Félicitation jeune padawan, tu es désormais validé ! Maintenant que tu as accompli la dure tâche qu'était de remplir ta fiche, tu vas pouvoir te rendre ICI pour te faire quelques amis. Si tu ne veux pas dormir dans la rue, je te conseille également de te rendre LA pour remplir un formulaire et obtenir un logement. De même si tu veux un joli rang sous ton pseudo, tu peux venir en réclamer un à CET ENDROIT. Et le plus important, n'oublie pas de recenser ton choix de personnage LA et son métier PAR ICI.

Si tu n'as pas bien saisi l'univers de Pandore, tu peux également envoyer un MP aux membres du staff pour leur poser une question ou tout simplement aller lire quelques informations dans la SECTION ANNEXE.

© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Arthur Rimbaud   Lun 11 Avr - 19:21

Waaaw merci merci, je vais faire tout ça de ce pas. (Enfin très vite quoi !)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Arthur Rimbaud   Lun 11 Avr - 19:34

sorry, je suis en retard PAS FRAPPER PAS FRAPPER DICKY ça porte malheur le jour des anniversaires ! D:
Bref, assez parler de dicky même si je pourrais continuer et faire un éloge à ses petites fesses rondes pendant que Jawn ne regarde pas par ici même si soyons francs, on sait tous que Jawn sait tout, tout le temps partout. Elle a des yeux partout, oui même là donc prends garde rimbaud
Enfin après un prologuqe de 5 lignes, on arrive au BIENVENUE  Un fou rejoint encore nos rangs !!!


J'espère que tu t'amuseras bien ici, on des joyeux lurons, tu vas voir. Ouais, ouais, je sais, plus personne ne dit "joyeux lurons" hormis les belges de la campagne profonde xD
Bref, envoyez la musique and LET'S DANCE !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Arthur Rimbaud   Mar 12 Avr - 10:03

Waw... merci !

(Gné.... Il me fait un peu peur celui là oO)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Arthur Rimbaud   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arthur Rimbaud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Réalisation d'une anthologie de poème ._.
» Eclipse totale
» Photo de Rimbaud
» Un article pour le Roi Arthur !!!
» Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Dark And Cold :: act and play :: La boîte à Nostalgie :: Fiches-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet