Darling, darling.. Nul n'est plus "tâche" qu'un manteau sans fourrure ! || Cruella De Vil [Terminé]
RSS
RSS

Intrigue n°2

A new beginning

Un brouillard sombre. Épais. Nul n’avait jamais vu cela à Pandore. Il entourait toute la ville, si profond que n’importe qui aurait pu s’en saisir à mains nues. Les questions se multipliaient, les habitants étaient inquiets, et certains commençaient même à se demander s’il ne s’agissait pas là d’une malédiction venue s’abattre sur la ville. Un jeune homme, particulièrement intrigué par ce mystère, prit alors les choses en main et monta une expédition dans le but de résoudre cette énigme. Il prit quelques hommes avec lui, monta dans une barque et partit en direction de l’origine du brouillard. Plus ils avançaient, plus le nuage devenait lourd et humide.
Lire plus

Nos prédéfinis !

Les RPs libres

20/02/2017 — Loki Laufeyson cherche un partenaire RP ! Plus d'infos par ici.
17/02/2017 — Sherlock Holmes cherche un partenaire RP ! Plus d'infos par ici.
13/02/2017 — Jay Gatsby cherche un partenaire RP ! Plus d'infos par ici.
12/02/2017 — Lucien Bonaparte cherche un partenaire RP ! Plus d'infos par ici.
02/12/2016 — Victor Frankenstein cherche toujours des partenaires rp ! Plus d'infos par ici.
08/02/2017 — Iracebeth Heart cherche un partenaire RP ! Plus d'infos par ici.

Top-sites

Membre du mois ♥

Ce mois-ci, on fait des gros bisous à Snow qui est notre membre du mois ! Merci pour ton activité et ton implication pour le forum, ça fait toujours chaud au coeur d'être soutenu ♥

©linus pour Epicode
En bref


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Darling, darling.. Nul n'est plus "tâche" qu'un manteau sans fourrure ! || Cruella De Vil [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Darling, darling.. Nul n'est plus "tâche" qu'un manteau sans fourrure ! || Cruella De Vil [Terminé]   Mer 2 Nov - 21:32


storybooks
and
fairytails


* * *

nom ; De Vil
prénom(s); Cruella Kimberley
date création ;  1956 (Livre)
groupe ;Création
oeuvre ; Les 101 Dalmatiens (Dodie Smith)
ancienneté ; 3 ans et demi
métier ; Taxidermiste et Amateur d'Haute Couture
statut ; Aisé
avatar ; Vinsmoke Sanji  de One-Piece

we're all mad here

* * *

Tu peux m’appeler Birdy/Nana ou Nao ! J'ai 20 ans et je rp depuis 5 ans. J'ai trouvé le forum grâce à Raiponce ! ♥et je trouve que ce forum est tellement bien qu'il complexe à mort. :meh:. J'aimerais rajouter que Le Sud-Ouest arrive en force ! D8 .

© Y A M ▬

chabadam bamdam

"J'étais une femme riche et influente, belle, gracieuse.. Mais que suis-je maintenant , sans mon corps de femme ? Suis-je toujours Cruella De Vil ?! Bien évidemment, personne ne saurait rivaliser avec mes atouts, Darling ! ~"

Cruella.. Un homme, à présent. Un homme d'un physique plutôt mûre, ou dans la fleur de l'âge si l'on peut le qualifier ainsi. Mais chaque fleur est différentes. Cependant, aucune ne peux rivaliser avec la fleur, nommée Cruella De Vil, aucune ! Il fut pourtant un temps, où le jeune homme savait profiter de ses magnifiques formes, qui demeurent à ce jour disparus. Quelle tristesse, mais également, quelle beauté masculine qu'est ainsi venu en ce monde Sa créatrice n'aura pas tout ratée, au final!

Ses cheveux sont bien la seule chose qui n'ont jamais changé. Des cheveux mi-long, une frange trônant au milieu de ce visage.. Ses cheveux ? Teinté bien évidemment, des couleurs du Paradis et de l'Enfer, de la nacre blanche au noir de jais, bien qu'ils furent d'origine, d'une couleur platine. Pourquoi ces couleurs particulières ? Car personne d'autre au monde ne pourrait porter aussi bien ses couleurs que lui.. Ou alors, c'est que son créateur ai dû consommer quelques substances assez sympathiques. Ce qui est sûr, c'est que l'homme sait aisément se faire remarquer dans la rue, il est difficile de le rater du regard..
Un regard bleuté, parfois troqué par des lentilles de couleurs dorée, lorsque les soirées se font annoncées. Plus haut, des sourcils fins, s'enroulant étrangement par le plus grand des mystères. C'est nouveau ça. Mais il faut avouer que cela à du charme. Ajoutons à cette alchimie, une moustache et un léger bouc et voilà un homme à l'apogée de sa beauté !

Enfin, cela aurait pu être tout.. Mais devenir homme à ses inconvénients également. Regarder donc ce gâchis. A l'époque, la Lady était parée de beaux atours, d'une taille très fine et d'un tour de taille convenable.. Mais tout cela, dorénavant troqué face à quelques muscles honteusement mal sculpté pour une fe-.. Pour un homme. Éventuellement. Mais la pire chose, la pire.. Cruella avait perdu ce merveilleux fessier pour laquelle, elle éprouvait tant de fierté. Cette fermeté, cette gracieuseté.. Pour quoi ?! Pour rien ! Maintenant, elles sont rebondies, rien de bien magnifique !! ..Au moins, il avait gagné en jambe, bien qu'elle fû déja grande. Ses tenues lui allaient toujours à merveilles, bien que quelques ajustements allaient être nécessaire..

~~~~~~

Mais on en oublie l'essentiel. Qu'est devenu Cruella, après avoir pris conscience de son être ? Est-elle toujours aussi folle, comme tous le pensent ?
Ce que vous pensez n'a que peu d'importance. La personne, devant son écran, pensant écrire la personnalité de Cruella à sa juste valeur, se trompe sur toute la ligne. Non pas qu'il l'ai réellement connu, il témoigne seulement de sa vie, mais pas de qui il est vraiment.. Passons les détails. Seul Cruella sait qui est Cruella, et seul lui pourrait se qualifier de "lui"..Si il n'était pas occupé à admirer ses plants de cannabis.

On le voit comme mauvais. Son nom le laisse penser , on ne peut pas dire qu'il attire la sympathie. Mais lui, pense que sa cruauté est légitime avec ce qu'il a vécu. Ce n'est pas vraiment qu'il aime ces cotés sadiques et dérangés de sa personne, mais elles font dorénavant partie intégrante de son éducation, de son mode de vie. D'une certaine façon.. C'est comme la confiance. Si difficile à créer, mais tellement facile à briser. Dans notre contexte, il aurait pu être un bien gentilhomme mais, la noirceur de l'âme de l'Homme la rendu ainsi. Le Destin également. Tout est de sa faute et c'est lui-même qui la rendu aussi profiteur avec les autres et aussi obsédé en tout.

La fourrure, la souffrance, l'argent et la célébrité... Ce ne sont que des échappatoires à une affection inassouvie. Triste solution que voilà.

Il a beau se vouloir charismatique, attirant l'attention de ses interlocuteurs... Il a beau se couvrir de dorures, de tâches et autres accessoires, preuve d'une excentricité prédominante, il restera toujours ce pauvre homme désespéré et désespéré de cette vie qui lui fut construite.

Mais ne dit-on pas que touché du bout de l'ongle Lady Faucheusse, est un véritable second souffle ? Il en est l'exemple même. À quoi bon pleurer sa condition immortelle, vivre une existence infini de souffrance, lors ce que tout ce qui nous entoure, n'est qu'une fête interminable ? Il l'a bien compris et vois les choses différemment maintenant.

Cruella est une merveilleuse personne. Une personne remarquable, à peine narcissique si l'on peut le dire. Ses pensées , auparavant sombres, ne sont désormais qu'oisiveté et joyeusetés ! La faim dans le monde ? Il n'a pas besoin d'être concerné par leurs estomacs fébriles ! Le chaos, les corps jonchants les rues de Pandore ? Foutaises, ils n'avaient qu'à rester sagement chez eux, eux qui tirent dorénavant leurs propres ficelles ! No more excuses, Darling !

Lord De Vil s'imagine maintenant la vie et le futur, d'une façon des plus relaxante. Rien ne peux jamais finir bien, de toute manière. Alors, autant festoyer jusqu'à cette dites-fin, soyons zen ! Mais pour autant, rien n'empêche de prendre du plaisir à jouer avec le Devil.. Les intérêts servent le monde. L'Homme est manipulé par l'intérêt et le voir se mouvoir par ses faibles désirs..Quelle délicieuse distraction.

Mais Cruella n'en fais pas exception. Lui-même, est friand d'intérêt. D'obsession. De plaisirs. Car Cruella demeure Cruella avant tout, et il n'y a pas plus Cruella...Que moi !
Londres, années 1960. Ce furent les années d'or pour la Célèbre Maison de Couture "House of Devil", propriété de Cruella de Vil, qui était déjà très célèbre, mais qui l'aurait été davantage encore si elle n'avait pas commis une faute irréparable. Une faute qui, plus tard, entraîna son décès, ainsi que la fin du règne de la très fameuse créatrice de Mode.

Depuis toute petite, Cruella n'était pas prédéfinie à une simple vie. Elle est née a Sheffield, enfant d'un couple; composé d'un français du nom de Danpierre De Vil, un créateur de mode ayant connu un succès modéré dans la Capitale Française, ainsi qu'une mère dont l'Histoire a oubliée le nom, une couturière aux mains de fée.. Mais à la gentillesse controversée.
Cruella vint ainsi le jour de ce couple, un amour interdit qui a valu la haine de leurs employeurs.. Il fut à l'époque, tabou de concevoir un amour entre deux personnes de même profession, de même milieu.. Et principalement de même Entreprise. Mais ne fut-il pas encore plus douloureux que d'apprendre que la demoiselle attendait un enfant.

Son parcours désespérée pour perdre l'enfant dura neuf mois. Elle tenta de se donner des coups, faisant exprès de se mutiler pour blesser la jeune enfant de l'intérieur. Elle se retenait de manger, jusqu'à tenter de s'en faire vomir. Elle buvait et fumait, mais malgré tous ses efforts, la jeune fille voulait venir au monde. Lady De Vil ne pu cacher cette grossesse à ses employeurs, qui l'eurent renvoyé sans préavis. Pauvre, malheureuse et désemparée, c'est dans ses moments qu'elle mit au monde l'enfant, qu'elle qualifia du pire des prénoms... Cruella.

Par le plus grand des miracles, la jeune fille s'en sorti sans problème. Elle était plus légère que la moyenne des nouveaux-née mais vivante et d'ors et déjà, on pouvait voir des sourires sur son visage.. Rapidement remplacée par les larmes, provoqués par les sombres grimaces de sa mère. Son père, lui, ne vouait qu'un faible intérêt à sa jeune fille, qu'il aspirait à faire reprendre le flambeau familial lorsqu'elle serait vieille fille. Lui qui espérait que sa naissance serait synonyme de chance, pour une fois. Mais le karma sait se faire présent très rapidement..

La jeune fille avait hérité de la blonde chevelure de sa mère. Elle grandit bien vite, arborant des traits bien maigres pour une enfant de son âge. Mais malheureusement, ses goûts ne furent pas en adéquation avec les désirs de ses parents  et son attitude était bien loin de celle d'une jeune demoiselle. Cruella détestait la couture, ne cessant jamais de s'abîmer les doigts et de se planter les aiguilles dans ses mains, gercée par le froid de sa modeste chambre où elle avait élue domicile. Une chambre froide, dont de nombreux trous parsemaient les murs craquelés. On pouvait y trouver un vieux lit également, une armoire bien vide et quelques rangements secondaires. Et bien évidemment, une vieille machine à coudre, provenant d'une ère oubliée..
Revenons à ces centres d'intérêts. Comment la jeune demoiselle pouvait-elle ainsi oublier sa solitude ? Elle avait souvent de la visite, à vrai dire. Non pas humaines, mais de nombreux insectes, notamment des colonies de fourmis, pucerons et autres punaises, qui venait polluer son habitat. Elle se plaisait à les observer, à longueur de journée. Quand elle s'en lassait, elle les écrasait de ses ongles noirs de crasse. Elle se plaisait également à voir les plantes fleurir en son jardin. Et quand elle n'avait pas d'amis avec qui passer le temps, elle s'amusait à jouer des vieux instruments présents dans le grenier, ce qui était bien l'une des seules choses qui plaisaient à sa mère. Cruella était très douée à l'utilisation de La Vielle à Roue, un instrument insolite, légué d'enfant en enfant, dans la famille De Vil. C'est également cet instrument qui a su faire chavirer le coeur de Lady De Vil.. Enfin, ce fut le bon temps.. Avant qu'elle ne mit Cruella au monde. Avant qu'elle ne la méprise et qu'elle la frappe.

Il y avait également une "personne", une "chose" dont Cruella portait une affection profonde. Sa chienne, Pénélope, avec qui elle aimait jouer et se sentait bien. Une chienne amicale, souvent calme, qui ne bougeait que peu.. Mais trop obéissante. Un jour, alors qu'elle était sortie de sa chambre pour s'amuser avec, comme elle le faisait souvent. Elle s'attira les foudres de sa mère, qui n'était pas dans son meilleur jour. Comme tant d'autres.


"Tu es sortie de ta Chambre sans autorisation ?! Maudite souillonne ! Pénélope, attaque !"

La chienne, d'habitude si sereine, s'était alors transformée en véritable démon. Elle attaqua la jeune fille sans relâche, la mordant de toute parts, sous les regards méprisants de sa mère. Cruella, elle, souffrait.. Elle courue, jusqu'à sa chambre, s'y enfermant à double tours.. Puis, elle..

Grandit. Oui, elle grandit, jusqu'à atteindre ses 11 ans. Elle devint très obéissante, n'osant plus ce rebeller. Elle n'avait plus jamais fait une seule bêtise, mais jamais, elle n'avait effacée ses sombres moments passés en son enfance, ni ses sombres pensées qui la torturaient sans cesse.

En ses temps-si, de nombreuses choses avaient changés. Son père avait demandé le divorce de sa mère, ce qui était une raison supplémentaire pour éviter de retourner dans le domaine familiale. Bien évidemment, les conséquences en furent terrible, sa mère devenant bien pire encore. Elle se mit à cultiver de nouvelles plantes, souvent empoisonnées. Elle tenta d'en administrer à sa fille, la pensant à l'origine de tous ses maux ,depuis sa naissance et même avant.

C'est à l'âge de 14 ans cependant, que la célèbre Cruella prit le surnom, non-contesté, de "Cruelle Diablesse".

C'était un après-midi d'automne, comme il pourrait s'en passer dans n'importe quelle autre histoire. Lady De Vil avait invité les Dwight, mère et fille, à prendre le thé dans le petit salon. Elle avait ainsi sortie sur une table, des tasses de thé aux arômes diverses, certaines confitures dont elle raffolée ainsi que quelques scones et autres viennoiseries françaises. À tout ceci, se rajouta quelques baies provenant du jardin.. Des baies toxiques, bien évidemment.
Elle attendit ainsi que sa mère en tartine sur ses scones, avant de, par accident parfaitement volontaire, renverser du thé brulant sur la table et les baies, les rendant parfaitement exécrable. Malgré une colère enfouie, le reste du brunch se fut des plus agréables et rapidement, les Dwight partirent.. Et ce fut alors au tour de Lady De Vil, de partir à son tour.

Cruella observa la scène, d'un sourire des plus malsains. Elle voyait sa mère se tordre de douleur, prendre des teintes rouges, bleues puis blanches, avant de finalement s'écouler à terre. Les yeux blancs, le visage déformé par le chagrin et la douleur. C'est la première fois qu'elle voyait sa mère aussi belle. Mais il manquait une chose pour que cette journée puisse être vraiment parfaite. Il fallait débarrasser les couverts.
La jeune fille se rendit alors dans la niche de sa chienne, lui apportant les restes des victuailles du thé. Une indigestion tout au pire, un empoisonnement tout au mieux, la chienne mourut à son tour, sous les attentes satisfaites de Cruella De Vil.

S'en suit bien évidemment des enquêtes, mais la police conclut à un empoisonnement involontaire. La jeune fille, triste à en crever -selon leurs dires-, fut alors confiée à sa Tante et son Oncle, vivant en Angleterre; où elle y passa d'heureux jours, dans de bonnes conditions. D'heureux jours, oui. Mais où; elle, ne l'était pas tant.

Cruella avait fait ainsi des études dans les meilleures écoles, éduquée de la meilleure des façons. Elle s'ancra dans la carrière de la mode, en apportant ses propres goûts sous une toute nouvelle allure. Elle commença déjà à se faire un nom, tout d'abord en tant que couturière puis comme jeune créatrice. C'est ainsi que la demoiselle devenue jeune femme, se fit un nom dans le milieu et fit la rencontre de son futur mari.

Helmond Feinberg, un riche aristocrate anglais. Riche, certes, mais sans nom, sans histoire. Leurs alliances, fruit d'un amour à sens unique, fut le tremplin de la jeune femme, qui devint encore plus riche et célèbre, plus encore qu'elle ne puisse l'imaginer. C'est aux alentours de nombreux débats, ébats amoureux et autres plaisirs qu'ils finirent par ce marier et habiter sous le même toit, sans pour autant prendre possession du nom de Monsieur. De Vil. Leurs bonheurs étaient grands, mais non point repu.

C'est alors qu'un jour, lors d'une promenade, la jeune femme se sentie faible. Chaque couple se pavanaient avec leurs animaux et leurs allures, se fondant parfaitement dans les décors de Londres, à l'époque où le Covent Garden* n'était encore qu'un simple marché de plaisir. C'est sous cette détresse insondable, que Monsieur De Vil fit don à ça bien-aimée, de la plus belle des créatures.. Une chienne, nommée Folly. Une dalmatienne, peu tachetée. Bien que tout d'abord choquée et méfiante, elle finit par l'adorer, faisant ainsi naître sourire et joie au coeur de la demoiselle.

Elle avait tout fait pour cette chienne : elle avait achetée une quantité astronomique de jouets et de produits de qualité pour elle, mais.. En vain. La chienne, trésor de Cruella, péri un mois après son arrivée dans la famille.. Percutée par un bus londonien.
Cruella tenait la chienne morte entre ses mains, en larme et à l'agonie.. Mais elle eut un déclic. Sa peau était encore là, dans un état admirable. Sa peau si douce, si fine et belle.. Si la vie de son chien ne pouvait perdurer, son corps lui, serait éternel. Le manteau qu'elle en fit resta à ce jour, sa pièce maitresse de sa collection.

C'est de cet accident que survient cette passion démentielle, au sens littéral. Elle ouvrit une nouvelle marque de vêtements, entièrement constitué en peaux d'animaux véritables. Elle renoua avec d'anciennes relations, notamment une jeune femme du nom d'Anita Dearly, qui de par certains ragots, attendait une portée de 15 chiots..Dalmatiens, de surcroîts. Autant en venir au fait : elle fit tout son possible pour obtenir leurs fourrures, en vain. Son avarice n'avait aucune limite, mais c'est bien elle qui l'envoya derrière les barreaux et fit voler en éclat sa réputation de meilleure créatrice de Londres.

Elle eut longuement le temps de réfléchir à tout ça. À tout ce qu'elle a perdue, à cause de cette avarice qui lui fut tant préjudiciable. Et tout ce mauvais karma réunit en une seule vie, scella dans les pages de cette histoire, la vie de Cruella. C'est en sortant de prison, sa caution payée, que le destin frappa à sa porte. C'est en avançant, heureuse comme jamais, sur les routes de Londres qu'elle se fit percutée par un bus.. Sorti de nulle part. Le destin est vraiment pourri. Mourir de la Rage aurait été des plus appropriée..

~ Par delà les Brumes, le Renouveau à Pandore ~

Lorsqu'on a vécu la prison, la folie, la mort puis la réincarnation dans une forme contraire à tout ce que l'on a vécu auparavant.. Disons que cela fait naître de nouvelles choses dans le cœur d'une Femme.. D'un Homme. On perd ses attaches.

Cruella, en accord avec sa nouvelle identité, a choisie de reprendre son second prénom, Kimberly. Après avoir passé un an au sein de la Fabuleuse Pandore, l'homme a décidé de changer de métier, sans oublier sa passion obsessionnelle. Après tout, pourquoi chercher à tuer des animaux et hérité de leurs fourrures..Alors qu'il suffit d'attendre leurs venus et de les sublimer ? Le métier de Taxidermiste lui plu aussitôt, donnant une nouvelle image de la mort. Il amassa ainsi une fortune assez importante, se plaisant à participer aux banquets, cérémonies, fêtes et autres joyeusetés, tout en restant dans l'ombre durant ses trois longues années. Le temps de construire une activité stable, de se faire une place dans cette société.. Mais n'oubliez jamais. Bien que le coeur d'un homme puisse changer, le nom de Cruella De Vil, lui, ne changera jamais ! Les méchants peuvent eux-aussi, aspirer à une meilleure fin !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Very Insane Person
Origines : Alice au pays des Merveilles de Lewis Carroll
Profession : Propriétaire du salon de thé | Chapelier-Couturier
MessageSujet: Re: Darling, darling.. Nul n'est plus "tâche" qu'un manteau sans fourrure ! || Cruella De Vil [Terminé]   Jeu 3 Nov - 11:17

Bienvenue Cruella ♥️ Je ne sais pas si tu parviendras à me convertir aux manteaux en fourrure, mais en tout cas ça fait plaisir d'avoir des métiers qui changent un peu. C'est creepy, ça me vend du rêve, et de toute façon j'adore l'idée du personnage en lui-même. Je ne savais même pas que cette histoire était tirée d'un livre, pourtant je l'ai genre tellement regardé le film... *Famille de drogués à Disney*

BREF ! Bon courage pour ta fiche et paillettes sur toi ~ Woop woop :dance:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Doctor with a shotgun
Origines : Sherlock Holmes - Arthur Conan Doyle
Profession : Doctor
MessageSujet: Re: Darling, darling.. Nul n'est plus "tâche" qu'un manteau sans fourrure ! || Cruella De Vil [Terminé]   Jeu 3 Nov - 12:00

Et vive le Sud-Ouest 8D ! C'est gavé bien 8D ! //SBAF//

Heureuse de t'avoir parmi nous Cruella \o/ ! Si t'as des questions par rapport au forum ou à ta fiche, le staff est à ta disposition \o/ ! Contente de voir également un métier qui change, que d'originalité ♥ !

Des bisous sur toi ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Darling, darling.. Nul n'est plus "tâche" qu'un manteau sans fourrure ! || Cruella De Vil [Terminé]   Jeu 3 Nov - 19:37

Bienvenue :)

C'est plutôt cool comme personnage ! Cruelle diablesse ♥ (Cruel diable pour le coup)

J'espère qu'on pourra parler mode toi et moi 8D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Darling, darling.. Nul n'est plus "tâche" qu'un manteau sans fourrure ! || Cruella De Vil [Terminé]   Jeu 3 Nov - 22:21

bienvenue;..

Joli colo de sanji au passage >o<
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Darling, darling.. Nul n'est plus "tâche" qu'un manteau sans fourrure ! || Cruella De Vil [Terminé]   Ven 4 Nov - 12:30

Yeah !
Bienvenu parmi nous l'ami !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serial Fisher
Origines : Croyance Populaire / Antiquité
Profession : Squatteur professionnel.
MessageSujet: Re: Darling, darling.. Nul n'est plus "tâche" qu'un manteau sans fourrure ! || Cruella De Vil [Terminé]   Ven 4 Nov - 20:38

Bienvenuue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Darling, darling.. Nul n'est plus "tâche" qu'un manteau sans fourrure ! || Cruella De Vil [Terminé]   Sam 5 Nov - 1:35

Merci pour votre accueil et vos commentaires, j'espère que tout se passera super bien par la suite ! -Remarque, y'a pas de raisons , hein ? Hein ? HEIN ?! D'8 -

En tout cas, tout est terminé, bonne chance pour la lecture ! :'D ♫
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Less is more
Origines : Franco-polonaise
Profession : Intérimaire
MessageSujet: Re: Darling, darling.. Nul n'est plus "tâche" qu'un manteau sans fourrure ! || Cruella De Vil [Terminé]   Sam 5 Nov - 12:18



Félicitation, tu es validé

(Oui je suis coupable, je préfère les films.)

Hey ! Alors premièrement Sanji, krr krr krr. Je ne connaissais pas du tout cette coloration spécifique pour ses cheveux, mais bon sang que ça le rend encore plus smexy... ce que je ne pensais pas possible pour lui dont je suis déjà folle  Bave

Alors ensuite, je slow clap pour avoir écrit tout le caractère. Tu ne t'es pas limité aux traits demandés, et c'est tant mieux, car on apprend un tas de choses sur l'ancienne demoiselle. J'aime particulièrement ce côté "La vie n'est qu'une fête", couplé à son je m'en foutisme très cynique vis-à-vis des autres et de leurs souffrances. Il y a aussi l'implication qu'il aurait pu être différent, un peu teinté de mauvaise foi qui me plaît bien. Si j'ai bien compris Cruella considère que ce qu'elle est est le résultat des autres alors qu'il lui suffirait de prendre ses responsabilités et sa vie en main pour être une meilleure personne, surtout depuis Pandore.

Mais j'aime les gens pas gentils donc c'est cool :3

Bon, je vais avouer tout de suite, j'en connais pas un rayon sur l'histoire, du coup j'ai fait appel à mon joker qui m'a confirmé les grandes lignes. Je me suis baigné dans son savoir et j'en suis ressortie moins inculte avec la peau douce.

Je peux donc dire que j'ai vraiment aimé l'histoire de Cruella, et que même sans confirmation ou recherches supplémentaires, j'avais le sentiment que je n'avais pas à en faire. Tout est fluide, tout fait sens. Je ne me suis demandé à aucun moment comment l'on passait d'un événement à un autre, comment Cruella devenait qui elle était, non. J'étais juste emballée avec ce sentiment de découvrir un tout nouveau personnage, une face d'elle qui complémente l'approche de Disney et me donne envie de me le passer aujourd'hui pour me rappeler combien elle me faisait flipper plus jeune mais aussi combien c'est un personnage intéressant et plus compliqué qu'il n'y paraît.

Est-ce qu'il est nécessaire que je dise que j'aime ta fiche ? Parce que j'aimerais pas non plus que Cruella ait des chevilles qui passent plus les portes sur le forum, c'est compliqué de venir à toutes les fêtes quand on peut pas rentrer, du coup faut prendre le champagne dehors. Après l'avantage c'est que vu qu'il fait plus frais, il reste à meilleure température plus longtemps.

Je te valide keupine de fourrure. Et tout se passera bien ici... Enfin tant que Donatien n'arrive pas à te mettre dans son berceau, je crois que t'as vu les dangers que tu encourais hier XDDD ET TROP TARD T'AS FINI TA FICHE TU AS SIGNE POUR CA DU COUP. FAUDRA FAIRE AVEC. ON PROPOSE PAS DE SERVICE DE PSY GRATUIT EN CAS DE DESCENTE VERS LA FOLIE NI DE GARDES DU CORPS.

____________________________________________________________

Félicitation jeune padawan, tu es désormais validé ! Maintenant que tu as accompli la dure tâche qu'était de remplir ta fiche, tu vas pouvoir te rendre ICI pour te faire quelques amis.

Pour recencer ton avatar, c'est par ici ♥. Si tu ne veux pas dormir dans la rue, je te conseille également de te rendre pour remplir un formulaire et obtenir un logement. De même si tu veux un joli rang sous ton pseudo, tu peux venir en réclamer un à CET ENDROIT. Et le plus important, n'oublie pas de recenser ton choix de personnage LA et son métier PAR ICI.

Si tu n'as pas bien saisi l'univers de Pandore, tu peux également envoyer un MP aux membres du staff pour leur poser une question ou tout simplement aller lire quelques informations dans la SECTION ANNEXE.

©️ Halloween


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Darling, darling.. Nul n'est plus "tâche" qu'un manteau sans fourrure ! || Cruella De Vil [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Darling, darling.. Nul n'est plus "tâche" qu'un manteau sans fourrure ! || Cruella De Vil [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alice Darling
» Roses are red, the sky is blue, oh my darling.. I love you... | Nausicaa.
» Carnet de Wendy Darling
» cuz darling I'm a nightmare dressed like a day dream ☆ (astrid)
» Défis Pour Jane Darling

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Dark And Cold :: act and play :: La boîte à Nostalgie :: Fiches-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet